ALERTE RPS : Ne restez pas seul face à vos doutes, vos questionnements et votre malaise !


12 Jun
12Jun

Une actualité dominée par la santé au travail ! 


Après quelques jours de déconfinement, nous commençons à voir derrière la pandémie virale, une autre forme de pandémie celle des RPS, qui semblait comme étouffée dans son giron depuis que la fameuse QVT semblait s'imposer sur le devant de la scène.

Alors récemment on a parlé du "bore out" forme reconnue de harcèlement, on soi pas grand chose de nouveau, si ce n'est le mot utilisé : "bore out",  souvent faussement appelé l'ennui. Il n'est pas certain qu'il s'agisse du mot le plus approprié car il sous tend une forme de participation active à cet état langoureux lié au vide, à l'absence d'occupations ou même de préoccupation. Le "bore out", c'est plus ça,   et ça n'a rien de récent : "mise au placard". Un phénomène bien connu, et souvent utilisé pour faire partir de leur plein gré des personnes qui dérangeaient selon certains managers ou dirigeants le bon fonctionnement, ou l'énergie de la performance : injonction du positivisme et du bien être, de l'enthousiasme, de la créativité et de la spirale infernale d'un temps toujours plus accéléré. Un phénomène ancré dans les habitudes à la fin du siècle dernier mais toujours bien ancré dans certaines pratiques managériales, et qui pourrait refaire son apparition massive avec le télétravail massif, l'éloignement de certains pourrait favoriser la tentation de la mise au placard…. 

Aujourd'hui, le sujet est toujours d'actualité, pour transformer avancer, on pense parfois avoir besoin de libérer le "troupeau" des animaux blessés qui ralentissent les changements : les plus vulnérables sont dans le viseur, ceux là même que l'on montre du doigt parce qu'il sont susceptibles d'attraper le virus, parce qu'ils ont de jeunes enfants qui les empêche de travailler,  ou bien même parce qu'ils sont aidants familiaux! 

Il va devenir si facile de mettre au placard ceux qui seront en télétravail quasi-permanent.... Ne restez pas seuls, protégez vous! Appelez vos collègues, soyez solidaires!  Managers prenez encore  le temps d'appeler personnellement chaque salarié isolé! 


Nous voyons arriver les PSE, PDV et autres RCC et certaines entreprises ne vont pas hésiter à se délester d'une part de la masse salariale sous prétexte de déferlante d'une crise économique afin de sauvegarder coûte que coûte les fameux dividendes tout en prétextant le sauvetage des emplois. Et parfois, les entreprises n'ont pas le choix, dans ces cas là, il arrive souvent qu'elles organisent avec rigueur la prévention des RPS. Dirigeants, faites appel au réseau français des IPRP (intervenants en prévention des risques professionnels) pour organiser l'organisation de la prévention des RPS pour l'ensemble de vos établissements sur tout le territoire! 

Bref, une augmentation du chômage au moment même où une enquête de l'observatoire du suicide confirme que la perte d'emploi et les conditions délétères de travail sont des facteurs aggravant le risque suicidaire. Nous devons tous être vigilants! 

Enfin tous et toutes, ne restez pas seuls face aux effets anxiogènes des situations de travail, un soutien psychologique de courte durée permet de dépasser ou résilier ces phénomènes toxiques pour le psychisme. 

Il est possible d'agir avec un psychologue qui vous aide à trouver les ressources alors même que tout espoir vous semble vain. 

N'hésitez pas à consulter.

Vous ou l'un de vos proches se sent concerné? Prenez contact ou rdv directement sur Doctolib !

LNA votre Psy 




Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.